Suivez-nous :
Suivez-nous sur facebook Suivez notre chaîne YouTube

Priméale

Cultivons le plaisie

Préserver la biodiversité

Selon nos terroirs, différents procédés sont utilisés pour rétablir des zones de biodiversité.

Dans les Landes et en Bourgogne, ce sont les jachères fleuries qui ont été retenues.  L'objectif: préserver les insectes pollinisateurs (abeilles sauvages et domestiques, bourdons…) et offrir une zone protégée pour la faune locale.

La jachère mellifère (de fleurs) constitue une ressource nouvelle pour les abeilles et permet de pallier aux problèmes de mortalité et de favoriser l'amélioration et le développement de la production. Les abeilles sont particulièrement en danger en Aquitaine  avec la présence du frelon asiatique.

En Bourgogne, Priméale a mis en place un partenariat avec le conservatoire d’espaces naturels de Bourgogne. Elle a acheté un collinaire (étang) pour irriguer les cultures et permettre d’éviter de puiser dans les nappes phréatiques.

En échange, elle a cédé des terrains en zone humide qui hébergent des oiseaux protégés (râle des genêts, vanneau huppé, courlis cendré) mais qu’elle continue de gérer pour le compte du Conservatoire d’espaces naturels de Bourgogne.

En Aquitaine, une haie à haute valeur de biodiversité a été plantée selon un modèle établi par le Conservatoire végétal d’Aquitaine.

La haie est formée majoritairement de tiges fruitières de variétés locales et d’espèces fruitières et botaniques rabattues en arbustes.  Elle s'étend sur plus d' 1,7 km pour servir de zone de protection contre le virus de la sharka.

En Pays de Loire, un plan de préservation de l'environnement est développé: entretien et replantation des haies en choisissant des essences locales.